You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Accompagnement du deuil animalier

« Un chien, un chat, c’est un cœur avec du poil autour » -Brigitte Bardot

"Ce n’est qu’un animal ! Il n’y a pas mort d’homme !"

J’avoue qu’il m’est arrivé à moi aussi de tenir des propos similaires. Mais c’était avant que Biscuit, mon magnifique chat de gouttière gris et blanc, n’entre dans ma vie et que je prenne conscience de la richesse des interactions avec un animal.
Aujourd’hui je peux affirmer qu’il me serait désormais impossible d’envisager mon quotidien sans la présence d’un chat à mes cotés. Je ne suis pas la seule à être dans ce cas là.

En moyenne, 49,9% des foyers français ont un animal domestique. Ils sont 63 millions à partager nos vies: chiens, chats, lapins, poissons, poules, oiseaux, etc. Pourquoi ce besoin d’avoir un animal à nos cotés malgré les désagréments qu’il peut nous causer ?

  • Séance
    50€/1h
    • Possibilité de consultation par Skype
    • Si besoin, je peux vous accompagner chez le vétérinaire pour l'euthanasie de votre animal.
    • J'organise en fonction des demandes, des groupes d'échanges sur la thématique du deuil animalier.
    Parlons-en
Nos compagnons les chats et chiens
Nos acompagnons les nac
Des amis pour la vie

Les animaux et nous

Auparavant les animaux nous étaient utiles. A présent certains d’entre eux sont devenus d’indispensables compagnons. Leur présence nous égaie. Ils nous offrent l’occasion d’aimer et d’être aimé, sans conditions et sans conflits.

La relation avec l’animal est simple.
Que nous soyons secrétaire, commerçant, médecin, chômeur, retraité ou cadre, l’animal ne fait pas la différence. Il ne juge pas notre statut social, il n’exige pas de nous que nous continuions à porter un masque lorsque nous sommes avec lui. Ce qui est fort reposant, avouons-le.

L‘animal donne un but : il faut lui donner à manger, le brosser, surveiller sa santé, l’emmener chez le vétérinaire, jouer avec lui. Il permet aux personnes seules (18% des français sont célibataires) de sentir qu’elles comptent pour quelqu’un. Grace à leur présence, les personnes âgées gardent un certain rythme de vie et d’activité physique.

L’animal nous reconnecte à notre âme d’enfant, quel que soit notre âge.
C’est un ami toujours disponible pour se faire caresser, pour jouer ou pour recevoir nos confidences. Entre nous soit dit, qui ne parle pas à son chat ou à son chien ?

Chaque membre de la famille noue un lien spécifique avec lui. Il devient le confident du petit dernier qui souffre de phobie scolaire, le doudou de la mère de famille qui est triste en ce moment, le coach sportif du papa qui, mises à part les sorties avec le chien, ne prend pas le temps de faire du sport ! Beaucoup de propriétaire d’animaux considèrent que l’animal est un membre à part entière de la famille.

Alors lorsqu'un tel lien se rompt, il est normal d’éprouver un immense chagrin.

Les animaux et nous

  • Infos
    Ma méthode
    • Basée sur les même principes que les séances d’accompagnement au deuil d’une personne. La seule différence est que, dans la plupart des cas, une seule séance suffit.
    Découvrir
Faire le deuil de son chien Faire le deuil de son animal de compagnie Faire le deuil de son chat La perte de son animal de compagnie L'enfant et la perte de son animal de compagnie
La mort de l'animal de compagnie

La mort de l’animal de compagnie

Lorsque nous accueillons chez nous un chat ou un chien, nous savons que nous le perdrons car la plupart des animaux vivent moins longtemps que nous. Mais même si l’on constate une évolution des mentalités ces dernières années, le deuil de l’animal de compagnie est encore marginalisé et se vit en secret.

Les gens qui n’ont pas d’animaux ont souvent du mal à comprendre l’intensité de ce type de deuil. Ils considèrent qu’il est ridicule, voir indécent de s’apitoyer sur la perte d’un animal : « Mais enfin, c’est juste un chien, tu n’as qu’à en reprendre un autre ! Il y en a plein les refuges ! »

Comment ne pas se sentir honteux face à ce type de réaction ?
Comment faire comprendre que l’accueil plein de joie de notre animal après une journée de travail harassante nous manque terriblement ? Comment expliquer qu’à un moment difficile de notre vie, il a été notre principal soutien ? Qu’il a été témoin de chagrins que nous n’avons exprimés à personne ? Que nous n’avons plus personne avec qui rire et jouer?

« Après la mort de ma petite chienne, j’étais très malheureuse. Cela a duré longtemps. Pour justifier ma mine déconfite j’ai dit à mes collègues que j’avais perdu une amie, sans rentrer dans les détails. » - Marie

Conseils pour surmonter la perte de son animal

  • Pouvoir confier son chagrin à des personnes qui ne vous jugerons pas, car elles ont elles-mêmes connu cette situation. Parler est libérateur et réconfortant.
  • La tristesse que vous ressentez est la hauteur de l’amour que vous lui portiez. Vous n’avez pas à vous sentir coupable ni à avoir honte de votre chagrin. Vous vivez un VRAI deuil.
    Il faut savoir que les étapes du deuil animalier sont les mêmes que celles qui font suite au décès d’une personne.
  • Vous pouvez vous sentir coupable d’avoir pris la décision de faire euthanasier votre animal de compagnie.
    Souvenez-vous que vous n’avez pas effectué seul ce choix et que vous avez bénéficié des conseils techniques et avisés de votre vétérinaire, qui lui, a jugé utile d’éviter à votre animal davantage de souffrances.
  • A l’intérieur d’une même famille, chacun réagit de manière différente suite au décès d’un l’animal. Il est important que chacun respecte les réactions de l’autre, sans se moquer et sans juger.
  • Pour un enfant, la perte de l’animal de compagnie représente souvent la première confrontation avec la mort. Il convient de l’accompagner au mieux dans cette expérience. Accomplir avec lui une petite cérémonie d’adieu l’aidera beaucoup.
  • Il est nécessaire de prêter une attention toute particulière aux personnes âgées qui perdent leur animal. Pour elles l’impact de ce départ est encore plus douloureux car il les isole et les renvoie et à leur propre fin de vie.
Faire euthanasier son chien

Il est normal d’être profondément affecté par le décès de son animal. Cet état de mal être peut durer plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Toutefois certaines signaux doivent vous alerter car ils sont peut-être le signe d’une dépression naissante : insomnies, pertes d‘appétit, plus rien envie de faire... Dans ce cas, il est important de vous faire aider par un professionnel : médecin, thérapeute etc.